/*

Jean Fautrier

Vous êtes ici : Accueil » Biographies » Jean Fautrier

[tab:ARTICLE]
Né en  1898 à Paris. Jean Fautrier fait ses études d’art à la royal Academy puis à la Slade School de Londres. Il revient à Paris en 1920. Sa première exposition personnelle a lieu en 1924. Pendant la Seconde guerre mondiale, il est un résistant actif. À partir de 1943, il doit se cacher et habite la maison de chateaubriand   dans la Vallée aux Loups. Il reçoit le grand   prix de la Biennale de Venise en 1960. Jean Fautrier est mort en 1964 à Châtenay-Malabry en France.

Œuvre.

De 1921 à 1925, influencé par la peinture expressionniste, Jean Fautrier peint des tableaux réalistes : portraits (Portrait de ma concierge, 1522-1923) et des nus «chocolat» (Nu féminin, 1924) des bêtes écorchées. Il réalise également un ensemble de dessins sur les mêmes thèmes à la sanguine et à la pierre noire. À partir de 1925, il devient le véritable précurseur de l’informel. Il traverse une période de recherche qu’il qualifie de « saison en enfer». Il réalise des toiles lyriques, des séries de paysages, de Glaciers du Tyrol, de Nus noirs dont Jean Paulhan affirme qu’ils sont «plus nus que nature». Pendant la Seconde Guerre mondiale, il entreprend une série de collages matiéristes, de dessins peints à l’huile sur papier. Ces travaux constituent un ensemble de portraits : les Otages et les Massacres. Ces peintures sensibles, portraits- témoins de la mémoire des victimes, sont qualifiées par André Malraux d’« idéogrammes pathétiques». Dans les années cinquante, son œuvre devient plus abstraite. Il continue de dire la souffrance des survivants (Têtes de partisans, 1956-1957) et reprend des séries de paysages sombres.

Propos de l’artiste.

«Le geste de peindre n’est pas simplement le besoin d’étendre de la peinture sur une toile et il faut bien admettre que le désir de s’exprimer, à l’origine, nous vient de la chose vue. Que cette réalité soit transformée, modelée à l’image du tempérament de l’artiste, que cette image finisse par devenir plus vraie que la réalité elle-même – soit -, mais l’apparence subsiste toujours, même à un moindre degré.»
[tab:VIDEOS]

Vidéo : Jean Fautrier

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Jean Fautrier

http://www.youtube.com/watch?v=FC4vSh1OFE8 [tab:END]

One Response to "Jean Fautrier"

  1. fautrier  9 février 2013 at 12 h 50 min

    D’où vous sortez cette photo?
    dominique Fautrier fils de l’artiste

    Répondre

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié