/*

Tony Bevan

Vous êtes ici : Accueil » Biographies » Tony Bevan
Tony Bevan

Tony Bevan

ARTICLENé en 1951 à Bradford en Grande-Bretagne. Tony Bevan suit des études d’art à Bradford (1968-1971)  au Goldsmith’s College (1971-1974) et à la Slade School de Londres (1974-1976), où il soutient uni thèse sur le sculpteur Franz Xavier Messerschmidt. Sa première exposition personnelle a lieu en 1976. À a fin des années soixante-dix, il relève, dans la mouvance de l’école de Londres, le défi de la figuration en Grande-Bretagne. Il vit et travaille à Londres.

Œuvre. Pendant une première période, Tony Bevan exécute des portraits et des autoportraits. Ses personnages se présentent de face ou de profil, assis ou debout, en entier ou fragmentés (visage, nuque pieds, mains). Il réalise des dessins préparatoires au fusain puis peint la toile posée librement sur le sol avec des couleurs qu’il a lui-même préparées. Le fusain réapparaît sur la toile pour tracer les cheveux – «J’essaie de suggérer comment chaque cheveu, chaque follicule sort de la tête» -, les traits sont comme creusés de rides profondes, les personnages] se détachent sur des fonds souvent saturés d’orange ou de violet.

Il travaille en très grand format,] au-delà de l’échelle humaine, et assemble certains tableaux en polyptyques (The Meeting, 1993). Depuis 1997, il peint des variations sur des portraits (série des Heads) ou des architectures (séries des Interiors et des Rafters) réduits à leur structure première, à leur essence.

Propos de l’artiste. «Je reconnais le côté physique de mes portraits. Il n’ont pas ce contenu psychologique qu’un visage peut comporter. Quand j’étais étudiant, j’étais intéressé par la physiognomonie et par les artistes qui l’utilisaient. [...] Mais ce qui m’intéresse, c’est d’aller au-delà de l’illustration d’une simple émotion et de suggérer toutes sortes d’émotions et de sensations.»

VIDEOS

Vidéo : Tony Bevan

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Tony Bevan

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié