/*

Qui s’y frotte s’y pique

Vous êtes ici : Accueil » Citations par thème » Qui s’y frotte s’y pique
Qui s’y frotte s’y pique


Auteur : Louis XI , en 1461-1483 louis11

Explication

Secret et jaloux de son autorité, Louis XI règne de 1461 à 1483. La guerre de Cent Ans est terminée : les Anglais n’occupent plus que la ville de Calais dans le royaume. Mais comme son père Charles VII, le roi doit affronter pendant dix ans une nouvelle rébellion bourguignonne, conduite par le duc Charles le Téméraire.

Louis adopte une devise latine qui lui correspond parfaitement: Non /nu/tus premor («on n’y touche pas impunément», ou, en traduction libre, « qui s’y frotte s’y pique »). Cette devise est empruntée aux ducs d’Orléans, qui l’agrémentent d’un porc-épic. Cet animal sera d’ailleurs l’emblème de Louis XII (un Orléans) à la fin du xve siècle. Mais Louis XI choisit un autre emblème, le fagot d’épines. Toujours dans cet esprit piquant, il inspire à son médecin astrologue Pierre Chois-net un livre à sa gloire, Le rosier des guerres : « Gens d’armes tenus en crainte servent mieux leur prince et le prisent plus », écrit le roi dans la préface dédiée au dauphin.

En 1475, le duc de Bourgogne Charles le Téméraire convoite la Lorraine, un duché impérial aux mains de René II. Le Bourguignon est tué deux ans plus tard en assiégeant Nancy. Après sa victoire, le duc de Lorraine René II reprend la devise du roi de France, qui l’a aidé dans sa reconquête. Il la traduit de cette façon : « Ne me touche pas, je pique. »

Vidéo: Qui s’y  frotte s’y pique

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié