Proverbes arabes

> > Proverbes arabes ; écrit le: 16 novembre 2011 par La rédaction

Le trop de quelque chose est un manque de quelque chose

Qui mange seul s’étrangle seul

Là où la diplomatie a échoué, il reste la femme

Il n’y a pas de malheur pire que celui qu’on a

Dans la nuit noire, sur la pierre noire, une fourmi noire. Dieu la voit

Le monde est du côté de celui qui est debout

Chercher à se justifier quand on n’est pas coupable, c’est s’accuser

Une poignée d’abeilles vaut mieux qu’un sac de mouches

Qui s’instruit sans agir, laboure sans semer

Jette le chanceux dans la rivière, il en ressortira avec un poisson dans la bouche

Le paradis de la terre se trouve entre les seins d’une femme, sur le dos d’un cheval, dans les pages d’un livre

Une petite maison en ruine vaut mieux qu’un palais en commun

On est mieux assis que debout, couché qu’assis, endormi qu’éveillé et mort que vivant

Qui tue le lion en mange, qui ne le tue pas est mangé

Si tu veux que quelqu’un n’existe plus, cesse de le regarder

Un grand parleur n’aime pas à en trouver un autre

La mort d’une bonne action, c’est d’en parler

La mort d’une bonne action, c’est d’en parler

La vérité ne peut être contenue dans un seul rêve

Le Diable n’apparaît qu’à celui qui le craint

Le temps sera le maître de celui qui n’a pas de maître

La beauté est une demi-faveur du ciel, l’intelligence est un don

L’encre du savant est aussi précieuse que le sang du martyre

La fatigue est la ruine du corps et l’inquiétude la faucille de l’âme

Si tu veux être obéi, donne des ordres raisonnables

← Article précédent: Biographie Victor Hugo Article suivant: Proverbes bretons


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site