Courbe-toi , fier Sicambre

> > Courbe-toi , fier Sicambre ; écrit le: 23 mars 2012 par lamia

Auteur : Saint Remi , vers 496

Explication

Assez tardivement et sous la pression de sa jeune épouse Clotilde déjà convertie, Clovis choisit d’embrasser le catholicisme romain. Ses enne­mis sont aussi des chrétiens, mais ils appartiennent à la secte arianiste. Le roi des Francs, c’est-à-dire des «Libres», fédérant plusieurs tribus germaniques, dont les fameux Sicambres, reçoit le baptême à Reims avec trois mille de ses guerriers, peut-être le jour de Noël 496.

À en croire Grégoire de Tours, l’évêque de Reims saint Remi aurait ainsi apostrophé le roi : « Courbe-toi, fier Sicambre. Adore ce que tu as brûlé, brûle ce que tu as adoré. » En tout cas selon la traduction française habi­tuelle. Car dans le texte original en latin, Depone colla, Sigamber signifie littéralement: «Dépose tes colliers, Sicambre.» Peu importe. L’une comme l’autre version n’ont sans doute jamais été prononcées, mais expriment l’autorité morale de l’évêque (et donc de l’Église romaine) sur le roi.

Vidéo : Courbe-toi , fier Sicambre

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Courbe-toi , fier Sicambre

← Article précédent: Par ce signe , tu vaincras Article suivant: Qui t’a fait roi ?


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site