Proverbes turcs

> > Proverbes turcs ; écrit le: 16 novembre 2011 par La rédaction

A cheval leste, on augmente sa ration d’avoine

A la perruche, du sucre; et au pourceau, des glands

L’envoyé ne répond pas de ce qu’on lui fait dire.

L’érudition n’est pas plus la science, que les matériaux ne sont l’édifice

L’herbe que le serpent hait, naît justement sous son nez

L’homme à la tête légère, perd son bonnet dans la foule

L’homme est plus dur que l’acier, plus résistant que la pierre, et plus fragile qu’une rose

L’influence d’un mauvais voisin se fait sentir jusqu’au bout de la ville

L’oeuf d’aujourd’hui vaut mieux que la poule de demain

L’outil se donne du mal; et c’est la main qu’on vante

A un fou, ne dis pas où sont les pierres

Ane qui sent la douleur,dépassera le cheval en vigueur

Arbre qui ne porte pas de fruits, on ne lui jette pas de pierres

Assieds-toi de travers, si tu veux; mais parle droit

Assieds-toi en haut, et regarde en bas

Au doux, parle doucement

Au riche, la bastonnade;au pauvre l’amende

Auprès de ce qui est sec, ce qui est humide brûle

Avant d’entrer, songe à la sortie

Avec une pierre, on ne fait pas un mur

Donner aux riches, c’est porter de l’eau à la mer

Fais du bien à qui te nuit;tu seras aimé de Dieu, et même de ton ennemi

Gagne et mange, mais n’économise pas sur la nourriture de ton âne

Il faut savoir sacrifier la barbe pour sauver la tête

Il n’est soulier qui ne se crotte

Il y a des paroles qui ressemblent à des confitures salées

← Article précédent: Proverbes latins Article suivant: Citations Albert Camus


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site