Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
CITATIONS ET PROVERBES

On subit sa famille , on choisit ses amis

Vous êtes ici : > Citations par thème > On subit sa famille , on choisit ses amis

NAPOLEON III1 100x150 - On subit sa famille , on choisit ses amisAuteur : NAPOLEON III , en 1853

Explication

Un an après son coup d’État du 2 décembre 1851, le président de la République Louis-Napoléon Bonaparte se fit proclamer Empereur des Fran¬çais sous le nom de Napoléon III, le 2 décembre 1852. Son oncle Napoléon Ier avait été sacré le 2 décembre 1804. Le tsar de Russie Nicolas Ier accueillit cette nouvelle monarchie avec beaucoup de méfiance. En 1812, son frère Alexandre Ier avait en effet repoussé avec grande difficulté l’invasion de la Grande Armée napoléonienne. Pourtant, Louis-Napoléon Bonaparte avait pris soin de proclamer à Bordeaux, quelques semaines avant son intronisation, « L’Empire, c’est la paix ! »

L’empereur Nicolas envoya donc à Napoléon III des félicitations tardives (le 5 janvier) en forme d’affront. L’en-tête de la lettre portait en effet la mention « Sire et bon ami » au lieu de « Mon bon frère », traditionnelle entre monarques européens. Napoléon III chargea l’ambassadeur russe de remercier «chaleureusement» sa majesté, «et surtout du mot de bon ami dont elle s’est servie, car l’on subit ses frères, et l’on choisit ses amis. » Il reprenait ironiquement uneformule de l’abbé Delille, un poète à la croisée des xvme et xixe siècles, qui écrivait, dans Malheur et pitié, « Le sort fait les parents, le choix fait les amis. » Un peu plus d’un an après cet échange aigre-doux, le 28 mars 1854, les deux « bons amis » empereurs se faisaient la guerre en Crimée.

Vidéo : On subit sa famille , on choisit ses amis

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : On subit sa famille , on choisit ses amis

Article précédent:
Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Autre Top Articles