➔ CITATIONS ET PROVERBES

Chuck Close

Vous êtes ici : » » Chuck Close ; écrit le: 5 avril 2012 par Hela

Né en 1940 à Monroe aux États-Unis. Charles Thomas Close, dit Chuck Close, fait ses études d’art à Seattle, à Yale et à Vienne (1960-1965). Sa pre­mière exposition personnelle a lieu en 1967. La même année, il commence à peindre des portraits. En 1988, un accident le laisse tétraplégique, mais il se refuse à ne plus peindre et se fait appareiller pour tenir le pinceau. Il vit et travaille à New York.

Œuvre. Le premier cycle des peintures hyperréalistes de Chuck Close est en noir et blanc. Il prend des photos de ses modèles vivants, de face. Il préfère ces  clichés aux séances de pose; ils constituent pour lui «une carte routière de l’expérience humaine»,Il  reproduit fidèlement les images en de très grands  formats. Chaque particularité du visage agrandi est terriblement accusée. En 1971, il passe à la couleur. Il utilise uniquement le rouge, le bleu et le jaune qu’il  applique l’un après l’autre.

En 1973, il se dégage partiellement de ce réalisme «artificiel» avec les«dessins de points» dont la perception, par le spec­tateur, varie en fonction de sa position face à la toile.À partir de 1977, au pastel, à l’aquarelle puis à l’huile, il réalise des portraits « pointillistes». Il utilise toute: les couleurs et se permet des variations qui n’ont plus qu’un faible lien avec la précision mécanique et la photographie.

Après 1988, il développe une nouvelle manière, car il ne peut appuyer le pinceau sur sa toile  que deux à trois secondes. Des assistants la dépla­cent au fur et à mesure de son exécution. Sa pein­ture, déposée en losanges, devient de plus en plus brillante et colorée.

Propos de l’artiste. «Ce que j’aime avec la photographie c’est qu’elle représente un moment d’arrêt dans le temps, comme un poème. La pein­ture, quelle que soit sa durée de réalisation, parle toujours de ce moment quintessentiel.»



Vidéo : Chuck Close

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Chuck Close

← Article précédent: Francesco Clemente Article suivant: Claude Closky

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles