Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ CITATIONS ET PROVERBES

Hervé Di Rosa

Vous êtes ici : » » Hervé Di Rosa ; écrit le: 6 avril 2012 par Hela

Hervé Di RosaNé en 1959 à Sète. Hervé Di Rosa fait des études aux Beaux-arts de Sète (1977) puis aux Arts décoratifs à Paris (1978-1980). Sa première exposition  personnelle a lieu en 1981. La même année, il est membre de la Figuration libre, définie par Ben: « Figuration libre : 30 % de provocation anticulturelle ; 30 % de libre figuration, 30 % d’art brut et 10 % de folie.» Il vit et travaille à Mexico et en France.

Œuvre.

Pendant une première période, Hervé Di Rosa peint à l’acrylique sur des cartons d’emballage de 50 cm2 – pour évoquer les cases de la bande dessinée- les personnages de sa mythologie personnelle, la «Dyromythologie». Il s’inspire du monde de l’enfance, de la bd, des héros des feuilletons télévisés ou des magazines, de la science-fiction. Il vient ensuite à de plus grands formats puis à la peinture à l’huile (1985). Il sature ses toiles d’éléments figuratifs, de couleurs. Il entreprend un tour du monde en 1993. Il s’initie à la technique de l’icône bulgare et de l’enseigne africaine (1993), au tissage (Bénin, 1995) à l’incrustation de la laque (Viêt Nam, 1995-1997) à la peinture sur peau (Éthiopie, 1996), à la vannerie en câbles de téléphone (Afrique du Sud, 1998), etc. Ses itinérances nourrissent son œuvre; il tisse « des relations entre les cultures et les savoir- faire». Plus récemment, au Mexique, il est fasciné par «ces merveilleuses enseignes peintes et les façades décorées des commerces», qui lui donnent un nouvel élan. Depuis 1982, son frère Buddy met en volume ses personnages; en 1987, Ils créent la Dirosarl qui produit des objets «créés pour la vie Quotidienne», de l’art appliqué. Ils seront vendus dans leur galerie-boutique parisienne, L’Art modeste, à partir de 1990 et exposés dans le musée international d’Art modeste (MIAM) qu’il fonde à Sète en 2000.



Il crée également des décors et costumes pour le théâtre et réalise des sculptures, des peinture: monumentales, des murs peints pour des commande publiques (Passé antique et art moderne, basilique de Balaruc-les-Bains, 1985; Un combat permaner pour le droit et la justice, galerie de l’Hémicycle Assemblée nationale, Paris, 1991; mur de la rue d’Alleray, Paris, 2000).

Propos de l’artiste.

« Découvrir et apprendre, e toute humilité, de nouvelles techniques à travers : formidable richesse artistique et artisanale de toi,, ces pays dits “sous-développés” est pour moi seule direction acceptable aujourd’hui, fatigué que  je suis des ronds de jambe et des cerveaux de l’art contemporain occidental.»

Vidéo : Hervé Di Rosa

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Hervé Di Rosa

https://www.youtube.com/watch?v=FGztmVxluTY

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles