➔ CITATIONS ET PROVERBES

Joseph Kosuth

Vous êtes ici : » » Joseph Kosuth ; écrit le: 16 avril 2012 par Hela

Né en 1945 à Toledo aux États-Unis. Joseph Kosuth fait ses études au Cleveland Art Institute (1963- 964) puis à la School of Visual Arts de New York (1965-1967). Sa première exposition personnelle a lieu en 1967. Membre du groupe Art & Language 1969-1973), il représente ensuite sa branche américaine et coédite de leur revue the Fox (1975-1976). Il édite la revue Marxist Perpectives (1977-1978). Il est aussi enseignant, critique, conférencier et voit en travail comme «une enquête sur l’art». Il vit et travaille à New York et en Belgique.

Œuvre

Joseph Kosuth réfléchit sur l’art dans son apport au langage. Dans ses premières œuvres, il revoit le principe d’appropriation duchampien et présente un objet usuel (table, chaise, horloge…) accompagné de sa reproduction photographique grandeur nature et de la définition du dictionnaire de cet objet / concept. En 1969, il publie Art After Philosophy: il projette d’« inventer des sens nouveaux à l’art», rejette toute idée d’esthétisme et de formalisme et se réfère aux écrits de Wittgenstein. Il travaille par sériés et définit des concepts; ses propositions sont ensuite mises en œuvre par des assistants. Il propose des sérigraphies de textes, d’images, des effacements / recouvrements de mots à l’encre ou au néon dans les sériés de Blow Up, Traductions, Art comme idée comme idée, Cathexis, Hypercothexis, Textes rayés. Ses dernières séries se réfèrent aux écrits de Sigmund Freud, qui sont commentés en lettres de néon [It Was, 1986).

Propos de l’artiste  «Je crois qu’être artiste, aujourd’hui, c’est remettre en cause la nature de l’art – être “créatif”, pour moi, c’est cela. Cela implique une responsabilité totale de l’artiste en tant qu’individu face aux implications politiques, sociales, et culturelles de son activité.»

Vidéo : Joseph Kosuth

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Joseph Kosuth

https://www.youtube.com/embed/xoD5au1UCdI

← Article précédent: Leon Kossoff Article suivant: Oleg Koulik

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles