Michelangelo Pistoletto

> > Michelangelo Pistoletto ; écrit le: 23 avril 2012 par Hela

Né en 1933 à Biella en Italie. Michelangelo Pistoletto ne suit pas d’enseignement artistique, mais travaille dès l’âge de quatorze ans avec son père qui est restaurateur de tableaux. Sa première exposition personnelle a lieu en 1960. En 1967, il participe aux expositions du mouvement de l’Arte povera. Il vit et travaille en Italie et enseigne à l’Akademie der bildenden Künste de Vienne. En 2003, il reçoit un Lion d’or de la Biennale de Venise pour l’ensemble de son œuvre. Il a créé une fondation, la Cittadellarte à Biella pour montrer son œuvre, échanger avec d’autres artistes et organiser colloques et des conférences.

Œuvre

En 1960, Michelangelo Pistoletto reproduit, sur des plaques de métal brillant, des photos de personnages grandeur nature, parfois autoportraits, saisis dans leur environnement quotidien. «Artiste du miroir», Il établit un rapport de vis-à-vis avec le spectateur qui se reflète à côté des portraits. Son tableau-miroir «absorbe toutes les images possibles», bouleverse les règles de la perspective et formule autrement le concept de représentation. A la fin des années soixante, il réalise des objets à l’aide de cartons géants (la Rose brûlée, 1966). Au début des années soixante-dix, il crée le Signe Art, symbole d’expression personnelle et propose des environnements et des performances (les Chambres, 1975-1976). Puis.de 1975 à 1982, reprenant son thème de la perception et du double, il montre des miroirs brisés, fragmentés, recherche ces images qui « n’ont pas de poids». En 1982, il installe des sculptures où il mêle matériaux pauvres et nobles. Elles sont faites de parties de sculptures antiques et d’autres plus abstraites. Dans les années quatre-vingt-dix et 2000, il crée des environnements avec des miroirs pour des expositions et des commandes et imagine, avec sa fondation, un site web pour rassembler les Signes Art de chaque visiteur.

Propos de l’artiste

« Le Signe Art, révèle, c’est- à-dire qu’il se matérialise, de façons multiples: du bois à la terre, au verre, au néon, au marbre, etc. Le signe est imaginé par moi. Inconnu auparavant, il est rendu public à travers divers médias sans s’identifier avec aucun d’eux en particulier.»

Vidéo : Michelangelo Pistoletto

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Michelangelo Pistoletto

https://www.youtube.com/embed/drofgJEpOps

← Article précédent: Léon Blum Article suivant: Charles DeGaulle


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site