➔ CITATIONS ET PROVERBES

C’est un point de détail

> > C’est un point de détail ; écrit le: 28 mars 2012 par lamia


Auteur : Jean-Marie Le Pen , en 1983

Explication

Jean-Marie Le Pen avait recueilli 0,75 % des voix à la présidentielle de 1974. Sept ans plus tard, il n’avait pu se présenter, faute de parrainages. Mais à partir de 1983, le Front national progresse aux élections grâce au thème de l’immigration, associée à l’insécurité et au chômage. Le 13 septembre 1987, le chef de l’extrême droite est l’invité du forum RTL- Le Monde.

Il se présente comme un passionné d’histoire de la Seconde Guerre mondiale. « Je me pose un certain nombre de questions, explique-t-il. Et je ne dis pas que les chambres à gaz n’ont pas existé. Je n’ai pas pu moi- même en voir. Je n’ai pas étudié spécialement la question. Mais je crois que c’est un point de détail de l’histoire de la deuxième Guerre mondiale… » Pressé de s’expliquer, il attaque : « La question qui a été posée… c’est… savoir comment ces gens on été tués ou non, n’est-ce pas ? Voulez-vous me dire que c’est une vérité révélée à laquelle tout le monde doit croire ? C’est une obligation morale ? Je dis qu’il y a des historiens qui débattent de ces questions. »

Le scandale est immense. Cinq jours plus tard, il se dit victime de «terrorisme intellectuel», d’un «procès en sorcellerie» mené par la presse et par un mystérieux « lobby de l’immigration ». La Shoah n’est qu’« un chapitre, une partie, un détail » de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. Toute l’habileté de l’homme est ici. Il se dit ancien résistant (à 16 ans). Il ne s’affiche pas négationniste, ce qui est puni par la loi. Il préfère relativiser le génocide dans le contexte de la guerre, en désignant les communistes comme complices du crime nazi. Or, rappelle-t-il, les communistes ont toujours droit de cité en France. Voilà l’ennemi.


Vidéo : C’est un point de détail

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : C’est un point de détail

https://www.youtube.com/embed/z4XI_z8a2pI

← Article précédent: Nous allons terroriser les terroristes Article suivant: Mais vous avez tout à fait raison , Monsieur le Premier ministre


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles