L’argent est le nerf de la guerre: l'argent le nerf de la guerre

> > L’argent est le nerf de la guerre ; écrit le: 4 février 2015 par La rédaction modifié le 8 septembre 2019

Auteur : Thucydide , au Ve siècle av. J.-C.

Explication

Le stratège (c’est-à-dire le général) athénien Thucydide (vers 460- 400 av. J.-C.) commença à écrire l’Histoire de la guerre du Péloponnèse alors même qu’il combattait sur le front. Fin connaisseur des affaires militaires et politiques, il constata ce qui est toujours vrai vingt-cinq siècles plus tard : « L’argent est le nerf de la guerre. » Dans sa lutte contre la cité de Sparte, c’est précisément l’argent qui manquait à Athènes. Cette brillante cité fut en effet dépeuplée puis ruinée par une épidémie de fièvre typhoïde (que Thucydide appelle « peste »). Le mal emporta son chef Périclès en 429 av. J.-C. La guerre mit fin aux plus belles années du siècle d’Athènes, tournées vers la démocratie, la philo¬sophie, les arts plastiques et le théâtre.

← Article précédent: Rien de nouveau sous le soleil Article suivant: Il ira loin , il croit tout ce qu’il dit


Une réponse pour "L’argent est le nerf de la guerre"

  1. Jacques Aben  1 octobre 2017 at 15 h 50 min

    Le problème de la plupart des citations de cette sorte, c’est que l’on n’en donne jamais précisément la source, de sorte que l’on pourrait les assigner à n’importe qui. Dans votre cas, où serait-ce dans la guerre du Péloponnèse ?

    Répondre

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site