Mon projet n’est pas socialiste

> > Mon projet n’est pas socialiste ; écrit le: 28 mars 2012 par lamia

Auteur : Lionel Jospin , en 2002

Explication

En 2002, Jacques Chirac sollicite un second mandat présidentiel, désormais quinquennal. Son principal adversaire semble être, comme en 1995, le socialiste Lionel Jospin. Celui-ci, qui a décrit le Président comme un homme « vieilli, usé, fatigué », dirige depuis 1997 un gouvernement de cohabitation, coalition avec les communistes, les verts et les radicaux de gauche qualifiée de « gauche plurielle ».

Au nom du pluralisme, Lionel Jospin encourage la multiplication des candidatures de gauche. Tous les partis de la coalition présentent des candidats. Dans cette situation insolite, le Premier ministre brouille davantage les pistes en déclarant dès le lendemain de sa candidature, le 21 février : « Je suis socialiste d’inspiration, mais le projet que je propose au pays, ce n’est pas un projet socialiste. Il est une synthèse de ce qui est nécessaire aujourd’hui, c’est-à-dire la modernité. Il faut épouser son temps. » Le Premier ministre semble ainsi tenir un discours de second tour (rallier toute la gauche et même au-delà), alors qu’il ne représente au premiertour que ses propres couleurs, socialistes…

Devancé de 0,68 % par Jean-Marie Le Pen, Lionel Jospin ne franchit pas la première étape. Les trois autres partis de son gouvernement totalisent 10,94% des voix. À gauche, cette campagne électorale en ordre dispersé laisse un sentiment de gâchis.

← Article précédent: Une histoire abracadabrantesque Article suivant: Je décide et il exécute


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site