➔ CITATIONS ET PROVERBES

Francis Bacon

Vous êtes ici : » » Francis Bacon ; écrit le: 3 avril 2012 par Hela

Né en 1909 à Dublin en Irlande. Éloigné de la maison familiale par son père, Francis Bacon s’installe à Londres en 1926. Il commence à peindre en autodidacte (mais avec l’assistance de l’artiste Roy De Maistre), tout en exerçant le métier de décorateur d’intérieur. Sa première exposition personnelle a lieu en 1934. Vers 1940, il détruit la quasi-totalité de ses premières toiles et ne revendiquera son travail qu’à partir de 1944. Dans son œuvre, il se concentre sur la figure humaine. Reconnu comme l’un des peintres majeurs du XX’ siècle, Francis Bacon est mort en 1992 à Madrid en Espagne.

 Œuvre. En 1945, Francis Bacon expose un triptyque : Trois Études de figures au pied d’une Crucifixion, qui traite violemment du sacré et du cri humain. Cette toile est la première d’une longue série où il fixe des personnages écorchés qui hurlent une angoisse existentielle, des formes organiques qui se rapportent à «l’image humaine mais en [sont] une complète distorsion». Ses figures sont rouge sang ou couleur de chair, s’agitent, se tordent, s’enroulent comme des fœtus sur de maigres fonds en à-plats. Il s’inspire du photographe Muybridge, de Picasso, de Velázquez, de Cimabue, de photographies de magazines ou de films.

Il «creuse une sorte d’immense puits profondément  en lui et «les images ne cessent d’en émerger» Il peint des Crucifixions et des Papes, des séries  de Van Gogh, de nus masculins. Il peint des autoportraits et les portraits de ses amis (Lucian Freud : Michel Leiris…), car «qui pourrais-je mettre en pièce si ce ne sont mes amis?».

Propos de l’artiste. «Disposant de ces merveilleux moyens mécaniques d’enregistrer un fait, que peut-on faire sinon aller à quelque chose de beaucoup plus extrême et enregistrer le fait, non pu comme simple fait, mais à de nombreux niveaux, ou l’on ouvre les domaines sensibles qui conduisent ; | une perception plus profonde de la réalité de l’image où l’on essaie de faire une construction grâce ; laquelle cette chose sera saisie crue et vive, pu : laissée là, et la “voilà ” !»

Vidéo : Francis Bacon

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Francis Bacon



https://www.youtube.com/embed/CONXCzReJ8U

← Article précédent: Richard Artschwager Article suivant: Donald Baechler

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles