Georges Mathieu

> > Georges Mathieu ; écrit le: 18 avril 2012 par Hela

Né en 1921 à Boulogne-sur-Mer en France. Georges Mathieu fait des études de droit et d’anglais. Il commence à peindre en 1942. Deux ans plus tard, il abandonne la figuration pour se faire le croisé de l’Abstraction lyrique. S’il entre «en non-figuration »,

Œuvre

Dans les années cinquante, Georges Mathieu s’affronte à de très grands formats, peint ses fonds sur le sol, projette ses calligraphies directement du tube sur la toile suivant un rituel chorégraphique spectaculaire. André Malraux s’exclame : « Enfin, un calligraphe occidental !» Il réalise de véritables performances dans le monde entier (il peint vingt et une toiles en trois jours à Tokyo en 1957). Ses motifs sont épiques (série des Batailles), historiques (les Capétiens partout) ou politiques (le Massacre des 269). En 1965, après une période de méditation, il peint ses toiles avec «plus de rigueur, plus d’austérité». Il fait ensuite passer «ces formes dans la vie» et dessine des plans d’usines, des modèles de haute couture, de mobilier…, une pièce de dix francs en 1974, des timbres-poste, etc., pour que «ce langage devienne un style». Il réalise des peintures monumentales pour des commandes publiques (Maison de la Radio, Paris). Il dit avoir «la nostalgie de ce temps béni des cathédrales où les artistes et les hommes étaient vraiment contemporains les uns des autres».

Propos de l’artiste

«Prodigieuse aventure que de décider de s’opposer au monde, au monde des formes, au monde des habitudes et des comportements. La réussite tient à la patience, à la volonté, à la chance et bien sûr au don ; non pas seulement celui du “savoir peindre ”, mais celui d’une certaine… “ Voyance ”.»

Vidéo : Georges Mathieu

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Georges Mathieu

https://www.youtube.com/embed/Or7OROQFYQU

← Article précédent: Markus Lüpertz Article suivant: Philippe Mayaux


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site