Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ CITATIONS ET PROVERBES

Germaine Richier

Vous êtes ici : » » Germaine Richier ; écrit le: 25 avril 2012 par Hela

Germaine RichierNée en 1904 à Gransen France (Bouches-du-Rhone). Germaine Richier fait ses études aux Beaux-arts de Montpellier (1922-1925). Elle arrive à Paris en 1925 et devient l’élève d’Antoine Bourdelle (1925-1929). Sa première exposition personnelle a lieu en 1934. Germaine Richier est morte en 1959 à Montpellier. En 2000, une de ses sculptures est installée dans le parc de Sculptures du jardin des Tuileries à Paris.

Œuvre

Les premières œuvres de Germaine Richier obéissent aux règles de la statuaire classique et réaliste. À partir de 1940, elle traduit dans son travail



son malaise devant la guerre et sa vision tragique d’une civilisation en décomposition. Elle façonne des hommes et des animaux effrayants et pétrifiés. Son Christ crucifié, métaphore de toutes les tourmentes, fait scandale en 1950 lors de son accrochage dans le chœur de l’église du plateau d’Assy. Dans les années cinquante, elle reprend ses êtres hybrides et joue avec la couleur et la matière. Elle réalise des bronzes et des plâtres polychromes {Cheval, 1957-1958).

Propos de l’artiste

«Mes sujets appartiennent au monde de la métamorphose (Orage, Homme dans la forêt) ; à cet animal qui est plus qu’un animal (la Mante) – ce sont les créatures fantastiques d’une époque que nous sommes Incapables de reconnaître, mais qui est la nôtre, le monde des formes intervient sans cesse au moment de la recherche et de l’observation.»

Vidéo : Germaine Richier

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Germaine Richier

https://www.youtube.com/watch?v=l2mrzTxT4Hw

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles