James Rosenquist

> > James Rosenquist ; écrit le: 26 avril 2012 par Hela

Né en 1933 à Grand Forks (Dakota) aux États-Unis. James Rosenquist fait des études à la Minneapolis School of Art et à l’université du Minnesota (1948- 1952) puis à l’Art Students League de New York (1954-1955). En 1960, il abandonne la carrière d’artiste publicitaire, de peintre d’enseignes à New York pour devenir l’un des artistes les plus engagés du Pop Art. Sa première exposition personnelle a lieu 1962. Il vit et travaille à New York et à Arekipa en Floride.

Œuvre

Dans ses toiles, James Rosenquist conserve «le même style, la même ampleur, la même échelle» qu’exigeait son travail de publicitaire. Il investit les quatre murs des lieux d’exposition avec d’immenses peintures-environnements qu’il installe sur des panneaux morcelés. Il représente des «fragments choses» violemment colorés. Il peint des  images familières, des pamphlets politiques (tels F-111  tableau-manifeste par lequel il s’engage contre la guerre du Viêt-Nam (1965) ou Quatre Femmes nucléaires, contre l’atome (1983). À la fin des années soixante, il participe aux recherches de l’Op Art travaille le plastique et découpe ses œuvres en lamelles pour que l’on se promène au travers. Depuis 1976, il se veut «peintre à l’ancienne» et compose des peintures-montages glacées et raffinées. En 1995, il entreprend une série de constructions  en papier [New Paper Constructions).

Propos de l’artiste

«La peinture n’estpas quelque chose que l’on peut produire comme  on produit des objets à la chaîne, contrairement à ce me semblent penser certains. Ce serait plutôt comme un narcotique :il faut une dose toujours plus forte pour que les effets se fassent sentir et commencer à créer.»

Vidéo : James Rosenquist

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : James Rosenquist

https://www.youtube.com/embed/2ZYQBt107II

← Article précédent: Pipilotti Rist Article suivant: Mimmo Rotella


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site