Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ CITATIONS ET PROVERBES

Jean-Luc Vilmouth

Vous êtes ici : » » Jean-Luc Vilmouth ; écrit le: 30 avril 2012 par Hela

Jean-Luc VilmouthNé en 1952 à Creutzwald en France. Jean-Luc Vilmouth fait ses études aux Beaux-arts de Metz. Sa première exposition personnelle a lieu à Paris en 1978. Depuis les années quatre-vingt, il conçoit des pièces pour des commandes publiques (Comme 2 roues, une grande roue et un damier bleu et blanc près du moulin de Valmy, pour la commémoration du bicentenaire de la Révolution française, 1989). Il vit et travaille à Paris où il enseigne à l’École des beaux-arts.

Œuvre

Pendant une première période, Jean-Luc Vilmouth se déclare «l’ami des objets» et crée des arrangements de marteaux et de clous (1979-198C d’objets et de néons (1982-1983), d’horloges et de marteaux (1987). À partir de 1983, il installe d’énormes pièces en papier mâché, peintes comme des monochromes. En 1988, il reprend les mêmes en d’autres matériaux (métal et bois). En 1987, il utilise la sérigraphie, le néon, le Plexiglas. En 1989, présente Habiter, des installations de miroirs, de photos, de meubles… À partir de 1990, il fait de; photos d’objets quotidiens. Il souligne les structures les espaces de ses constructions. Il affirme son intérêt pour «la cohabitation nature-technologie» et la contextualisation dans les projets qu’il élabore pour des lieux publics. Il réalise la Cage de lumière  (1985), une sculpture en manière d’éclairage urbain à Saint-Fonds. Il installe des escaliers pour autour  d’un palmier (Nice, 1989) ou pour Comme 2 tours (Châtellerault, 1991). Il veut «mettre en avant l’expression des gens» et crée un Bar de la Chance (Hiroshima, 1996) ou suscite l’envoi de messages Sur l’internet pour les diffuser sur une grande roue lumineuse (The World Wheel, Paris, 2000). Il réalise également des films, des installations sonores comme Jungle Science (2000), qui restitue l’expérience d’un voyage dans la jungle amazonienne.



Propos de l’artiste

«Si je devais qualifier la nature de mon travail d’artiste, je dirais que je suis un “augmentateur”. Ce qui m’intéresse dans ce concept, ce n’est pas de chercher une nouvelle arithmétique des objets (bricolage surréaliste) mais de provoquer, à partir de l’objet, une augmentation: le même et un autre en même temps.»

Vidéo : Jean-Luc Vilmouth

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Jean-Luc Vilmouth

https://www.youtube.com/embed/cldD9SR5VS8

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles