Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ CITATIONS ET PROVERBES

Jules Olitsky

Vous êtes ici : » » Jules Olitsky ; écrit le: 20 avril 2012 par Hela

Jules OlitskyNé en 1922 à Snovsk en Russie. Jevel Demikovosky émigré avec sa famille aux Etats-Unis en 1924. Il prend la nationalité américaine en 1942 et devient  Jules Olitsky. Il fait des études aux Beaux-arts et à la National Academy of Design de New York (1940- 1942). De 1949 à 1951, il vit à Paris et étudie la sculpture avec Zadkine et le dessin à l’académie de la Grande-Chaumière. Sa première exposition personnelle a lieu en 1950. De retour à New York, il s’inscrit en histoire de l’art (1951-1956). Depuis les années soixante, Jules Olitsky veut «étendre et traduire, en termes de peinture moderne, l’usage que fit Rembrandt […] du clair-obscur et de la pâte». Il vit et travaille à New York.

Œuvre

Jules Olitsky réalise ses premières peintures monochromes en 1952. Au début des années soixante, il concentre sa recherche sur l’expression picturale abstraite par un travail sur la matière même de la couleur. Il emploie la technique du staining et teint directement la toile all-over, avec des couleurs vives disposées en cercles. À partir de 1964, il invente les peintures Spray et pulvérise des pigments dilués sur de très grands formats. Ses tableaux redeviennent presque monochromes — jeux de lumière et d’ombre — parfois cernés d’autres tons sur les bords. Depuis la fin des années soixante, il couvre la toile de peinture, de gels, de plastiques, parfois à l’aide d’un balai, et imprime des champs colorés extrêmement denses. Il exécute en parallèle des sculptures peintes, polychromes, en aluminium et en acier



Propos de l’artiste

«Chaque œuvre d’art est une tentative de son créateur pour imposer sa vision, afin que les gens voient d’une autre manière. Je pense que l’histoire de l’art est, entre autres, une histoire de guerre visuelle et qu’une partie de l’énergie créatrice provient de cette guerre.»

Vidéo : Jules Olitsky

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Jules Olitsky

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles