➔ CITATIONS ET PROVERBES

Kang-So Lee

Vous êtes ici : » » Kang-So Lee ; écrit le: 19 avril 2012 par Hela

Né en 1943 en Corée du Sud. Kang-So Lee fait ses études à l’université de Séoul dont il est diplômé en 1965. Sa première exposition personnelle a lieu en 1973. Maître en calligraphie, il fait partie entre 1968 et 1973 du groupe Monoha. Il est rattaché aujourd’hui à l’école des Peintres du silence. Il vit et  travaille à Séoul et en France.

Œuvre

Dans les années soixante-dix, Kang-So Lee fait des performances qui sont des propositions radicales dans l’univers artistique coréen. Il installe  un bar dans la galerie le soir de son premier vernissage et sert des consommations alcoolisées {Sonsulchip, 1973) ; il attache une poule à un piquet à la Biennale de Paris et fait des relevés photographiques des traces de ses pattes dans du plâtre répandu sur le sol (The Chicken Performance, 1975). De 1976 à 1979, il mêle sérigraphie et peinture dans ses toiles. À partir de 1985, il mène une recherche personnelle et poétique, une fusion entre art traditionnel et art contemporain. Il se réfère à la philosophie bouddhiste, dont il a adopté certaines pensées, comme celle de ne faire qu’un avec la nature ou de ne pas dissocier objectif et subjectif. Ses formes sont suggérées d’un trait de pinceau. Sur un même thème, celui du paysage, « les images changent et sont constamment renouvelées». Les gris, blancs et noirs, à peine ponctués d’autres couleurs, s’éclairent, offrent un espace à la contemplation (séries From an Island ou From a River, 1997-2000).

Propos de l’artiste

«Je m’attache surtout aux mages qui surgissent en un élan impulsif ou d’un incident inattendu dans ma vie quotidienne.»

Vidéo : Kang-So Lee

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Kang-So Lee

https://www.youtube.com/embed/VbOzZiEgQTI



← Article précédent: Allan McCollum Article suivant: Olivier Mosset

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles