Lucas Samaras

> > Lucas Samaras ; écrit le: 30 avril 2012 par Hela modifié le 13 février 2015

Né en 1936 à Kastoria en Grèce. Lucas Samaras émigre aux États-Unis en 1948 et est naturalisé américain en 1955. De 1955 à 1962, il fait ses études d’art successivement aux universités Rutgers et Columbia. Sa première exposition personnelle a lieu en 1959. Il vit et travaille à New York.

Œuvre

Au début des années soixante, Lucas Samaras construit de petites boîtes. Pour les emplir, il constitue des assemblages de trésors-fétiches (oiseaux empaillés, coquillages, boutons) et d’objets agressifs (lames de rasoir, cordes, ciseaux). Il présente des happenings et propose une série d’environnements; les Boites aux miroirs. Il utilise la photographie dans son œuvre depuis 1963. En 1969, il s’achète un Polaroid 360, s’autoanalyse et se met en scène, nu, peint, déformé (séries des Auto Polaroids, Grilles, Grand Écart). En 1973, avec le nouveau Polaroid SX 70, il manipule la photo, dissout les couleurs, sculpte son image (Photo-transformations, Phantasmata). En 1977, il présente en sa cuisine des natures mortes autobiographiques. Depuis les années quatre-vingt, il laisse entrer le modèle dans son appartement ; toutes les personnalités du monde de l’art new-yorkais se découvrent nues et théâtrales dans des photos incandescentes : les Séances de pose.

Propos de l’artiste

«Je suis rentré chez moi et je me suis déshabillé et c’était super, je n’avais jamais connu une expérience aussi géniale avec un appareil photo ou la photo avant. C’était comme si vous rencontriez un amant fantastique, et que vous en étiez indigne, mais que vous étiez heureux que cette créature éthérée vous rende visite, et que cela se passe sans drame.»

Vidéo : Lucas Samaras

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Lucas Samaras

← Article précédent: Juliao Sarmento Article suivant: Tunga


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site