Michel Journiac

> > Michel Journiac ; écrit le: 13 avril 2012 par Hela modifié le 20 août 2018

Né en 1943 à Paris. Au début des années soixante, Michel Journiac effectue un passage au séminaire, suit des études de philosophie, de théologie et d’esthétique. Il abandonne ensuite la «structure ecclésiale», voyage en Syrie et commence à peindre. À partir de 1968, il s’exprime par des actions, des photographies, des écrits, des objets, des peintures… Sa première exposition personnelle a lieu en 1968. Il devient le principal représentant français de l’Art corporel, sociologique et critique. Michel Journiac est mort à Paris en 1995.

Œuvre

Michel Journiac imagine des rituels baroques et radicaux pour dire que « le corps est un absolu que le désir ou la mort révèle». Il se réfère à l’argent, au sang, au sexe, au sacré. Il parle du travestissement, de l’homosexualité, «inséparable de la photographie». En 1969, il propose Messe pour un corps et donne en communion une hostie de boudin cuisiné avec son propre sang. En 1970, pour Manifeste du chèque, il échange des chèques-œuvres de 300 francs contre leur valeur en espèces. En 1972, il réalise Hommage à Freud, avec son père et sa mère et lui-même travesti en son père et sa mère. En 1974, vingt-quatre photos de Michel Journiac travesti parodient les Vingt-quatre Heures de la vie dune femme ordinaire «depuis le lever du mari, le ménage, la vaisselle, le repos… et ensuite les fantasmes». Au début des années quatre-vingt, il réalise «des icônes avec des feuilles d’or et des photos», «un rituel d’enfantement», des autoportraits. Dans les années quatre- vingt-dix, Michel Journiac est l’initiateur du projet «les Créateurs face au sida». Ses dernières œuvres, squelettes et barques du voyage, entament un dialogue avec la mort.

Propos de l’artiste « Partir du corps réifié, viande socialisée, objet-conscience se contestant lui-même, aliénation se refusant dans le surgissement de ce NON premier qu’est le sexe. Prendre les moyens mêmes du réel, piéger le signifié en constat de signifiant, faire de l’objet, du donné sociologique et du corps, le langage de la création.»

Vidéo : Michel Journiac

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Michel Journiac

← Article précédent: Alain Jacquet Article suivant: Asger Jorn


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site