Robert Rauschenberg

> > Robert Rauschenberg ; écrit le: 25 avril 2012 par Hela

Né en 1925 à Port Arthur aux États-Unis. Robert Rauschenberg fait ses études au Kansas City Art Institute (1946-1947), à l’académie Julian à Paris (1947) et au Black Mountain College (1948-1950). Sa première exposition personnelle a lieu en 1951. En 1952, il participe au premier happening historique au Black Mountain College. Depuis 1955, il crée des décors et des costumes pour la troupe de danse de Merce Cunningham. En 1964, il est le premier artiste américain à recevoir le grand prix de la Biennale de Venise. En 1996, il est cofondateur d’Experiments in art and Technology, une association pour favoriser la coopération entre artistes et scientifiques ou ingénieurs. Il vit et travaille à Captiva en Floride et à New York.

Œuvre

En 1951, Robert Rauschenberg montre des Peintures noires ou blanches pour se démarquer des expressionnistes abstraits. Puis il imagine les Combine Pointings: des tableaux-collages auxquels il travaille de 1953 à 1964. Il associe sur ses toiles ou dans ses assemblages de la peinture, des objets, des photos, des journaux mais aussi tout un bestiaire empaillé (Monogramme, 1955-1959). Il joue sur les paradoxes, la mythologie du quotidien. Dans les années soixante, il utilise la sérigraphie pour composer des peintures-Collages où ses empreintes s’unissent à des découpages et reproductions des maîtres classiques. En 1966, il fonde les Experiments in Art and Technology (EAT) et associe l’art à la technologie pour  des œuvres complexes. Puis, il produit des constructions d’objets avec des matériau nouveaux (Plexiglas, 1967; Cartons, 1971; Givres blancs, 1974; Perches et Voilages, 1975; Portes, 1976 Depuis les années quatre-vingt, il fait des collages opère des transferts d’image sur Plexiglas, des reports d’images sur des peintures a fresco (Safari, Arcadian- Retreat, 1996). Il réalise des photographies en noir r blanc qu’il présente sur des supports d’aluminium, juxtaposant différentes images, paysages, architecture animaux (ensembles des Photem, 1981 ou des Faux Tapis, 1995). Il conçoit des structures hybrides e assemblant des éléments divers (mobilier, peinture vêtements).

Propos de l’artiste

« Il n’y a pas de mauvais sujet. Une paire de chaussettes n’est pas moins adaptée à la réalisation d’une peinture que du bois, des clous, de l’essence de térébenthine, de la peinture à l’huile et une toile.»

Vidéo : Robert Rauschenberg

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Robert Rauschenberg

https://www.youtube.com/embed/PnPKx7Kq3Bg

← Article précédent: Martial Raysse Article suivant: Sigmar Polke


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site