➔ CITATIONS ET PROVERBES

Roman Opalka

Vous êtes ici : » » Roman Opalka ; écrit le: 19 avril 2012 par Hela

Né en 1931 à Hocquincourt en France. Roman Opalka, retourné en Pologne en 1935, est déporté en Allemagne avec sa famille en 1940. Il rentre en France en 1945 et repart l’année suivante. Il suit une formation de dessinateur lithographe puis fait ses études aux Beaux-arts de Lodz en 1949 puis de Varsovie de 1950 à 1956. Sa première exposition personnelle a lieu en 1966. Il vit et travaille à Tournon-d’Agenais en France.

 Œuvre

Depuis 1965, avec un pinceau n° 0, sur une toile de 196 x 135 cm, Roman Opalka poursuit la série des Détails. De 1 jusqu’à un infini que, selon lui, sa mort interrompra entre 7 777 777 et 88 888 888, il écrit la suite des nombres. Jusqu’en 1972, il a peint sur un fond noir. Depuis, il éclaircit chaque nouvelle toile et ajoute au noir puis au gris d’origine 1 °/o de la nuance du tableau précédent. Il imagine qu’un jour il peindra en blanc sur fond blanc et qu’il ira «vers l’image d’une présence du visible, dans le non-visible». En voyage, le cycle se poursuit avec les Cartes de voyage, à l’encre de Chine sur papier blanc. Depuis 1965, quand un Détail est achevé, il se prend en photo. Toujours en noir et blanc, de face, portant une chemise blanche dont le col entrouvert dévoile une chaîne autour du cou. Depuis 1972, il s’enregistre au magnétophone et énumère les nombres qu’il peint. Son œuvre est une confrontation avec le temps qui passe. Plusieurs films ont été réalisés à partir de son travail, dont Cérémonie du Kaiserring, Goslar, d’après l’œuvre éponyme, par Jean Noël en 1993.

Propos de l’artiste

«J’ai mis en marche un mouvement qui se nourrit sans cesse de ce qu’il devient et  se crée par sa mise en corps en méditation; l’imaginaire est dans la projection de ce que devient m; J marche et les conséquences éthiques qu’elle entraine. »

Vidéo : Roman Opalka

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Roman Opalka

https://www.youtube.com/embed/rKDyAb-dPvk



← Article précédent: Barnett Newman Article suivant: Rudolf Schwarzkogler

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles