Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ CITATIONS ET PROVERBES

Shirin Neshat

Vous êtes ici : » » Shirin Neshat ; écrit le: 19 avril 2012 par Hela

Shirin NeshatNée en 1957 à Qazvin en Iran. Shirin Neshat part aux États-Unis pour faire des études d’art en 1974 et s’y établit au moment de la révolution islamiste. Elle retourne régulièrement en Iran à partir de 1989, après la mort de Khomeiny. Son œuvre s’élabore au moyen de la photographie et de la vidéo. Elle vit et travaille à New York.

Œuvre

De 1993 à 1997, Shirin Neshat réalise une série de photographies: Women of Allah (Femmes d’Allah). Elle s’habille comme les femmes de son pays, se couvre la tête d’un tchador et se met en scène, le visage parfois tatoué de versets de poèmes persans [Silence rebelle, 1994), brandissant une arme (Anchorage, 1996), etc. Elle montre la politique, la tradition et la religion des islamistes dans leur réalité, leur violence, leur rapport à la femme, au corps, au désir, à la sexualité. Elle explore idéologie, différences entre pensée occidentale et orientale. Elle fait des films et des vidéos, pour lesquelles elle utilise des acteurs et des modèles, depuis 1996. Elle construit des récits qui sont d’autres illustrations de son propos, qu’elle renforce encore en projetant de manière simultanée des images différentes sur plusieurs écrans, disposés face à face ou juxtaposés (Shadow Under the Web, 1997). Depuis 1998, la chanteuse et compositrice iranienne Sussan Deyhim crée des musiques et des chants qui accompagnent ses projections, «donnent vie à l’image» (Turbulent, 1998; Possessed, 2001). Ses derniers films, s’ils relèvent toujours la question de la diversité des cultures, tendent à l’universalité et montrent «que la question est beaucoup plus complexe que ce que la plupart d’entre nous l’imaginons».



Propos de l’artiste

«Je pense que chacun d’entre nous a une relation particulière aux formes d’art narratif. Nous aimons tous que l’on nous raconte des histoires quand on cherche l’inspiration. Ecouter des histoires, c’est un moyen d’échapper à la réalité de sa personnalité propre et d’entrer dans celle de quelqu’un d’autre. C’est pour cela que le public est beaucoup plus absorbé par les films que par toute autre forme d’art.»

Vidéo : Shirin Neshat

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Shirin Neshat

https://www.youtube.com/watch?v=vXzt9Jcxnis

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles