Je crois aux forces de l’esprit , et je ne vous quitterai pas

> > Je crois aux forces de l’esprit , et je ne vous quitterai pas ; écrit le: 28 mars 2012 par lamia

Auteur : FRANÇOIS MITTERRAND , en 1994

Explication

Le 31 décembre 1994, François Mitterrand adresse ses derniers vœux de nouvel an aux Français, presque au terme de deux septennats passés à  la tête de l’État. De façon assez classique, il s’appuie sur l’actualité pour rendre hommage aux forces vives de la nation : groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), armée, pouvoirs publics, syndicats…

En revanche, la fin de son allocution prend une tonalité inédite.  Mains posées sur la table l’une sur l’autre en croisant les doigts, comme à son habitude, le Président détache lentement les mots. « L’an prochain, ce sera mon successeur qui vous exprimera ses vœux. Là où je  serai, je l’écouterai… le cœur plein de reconnaissance pour le peuple français qui m’aura si longtemps confié son destin. Et plein d’espoir en vous, je crois aux forces de l’esprit, et je ne vous quitterai pas. » Ses derniers mots sont pour ceux qui souffrent.

Après avoir lui-même longuement souffert de la maladie, François Mitterrand s’éteint le 8 janvier 1996. Cet amoureux de la littérature s’est-il malicieusement inspiré de Chateaubriand pour laisser ces mémoires d’outre-tombe télévisés ? A-t-il pensé à Victor Hugo qui lui aussi croyait aux forces de l’esprit et faisait tourner les tables à Jersey ? Nul ne le sait…

Vidéo : Je crois aux forces de l’esprit , et je ne vous quitterai pas

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Je crois aux forces de l’esprit , et je ne vous quitterai pas

← Article précédent: La Bourse , j’en ai rien à cirer Article suivant: Je vous demande de vous arrêter !


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site