La philosophie : Il ne peut y avoir un système de l’existence

> > La philosophie : Il ne peut y avoir un système de l’existence ; écrit le: 14 septembre 2013 par imen modifié le 29 janvier 2015

Kierkegaard a largement inspiré la philosophie existentialiste du XXe siècle. Décidé à rompre avec l’esprit de système propre à la pensée allemande de son époque, notamment celle de Hegel, il affirme avec force la primauté de la subjectivité.

Nombre de philosophes se fourvoient en effet aux yeux de Kierkegaard lorsqu’ils proposent des systèmes « totalisants ». Une chose essentielle échappe et échappera toujours à ces doctrines : l’existence humaine. Celle-ci n’est pas une simple donnée que l’on peut indifféremment combiner avec d’autres. Elle s’éprouve de façon individuelle et ne peut se comprendre que par elle-même. Comment un savoir pourrait-il se substituer à un événement de l’existence – une douleur, un besoin, une passion ? Le principe même d’un système consiste à traiter ses objets comme des éléments et à les enfermer dans un tout clos et définitif, un ordre éternel, alors que l’existence est par nature ouverte, en devenir, donc incomplète. Peut-être pourrait-elle être ainsi englobée sous l’oell divin, mais du point de vue humain, la penser en ces termes revient S nier sa singularité.

Kierkegaard n’abandonne pas pour autant toute recherche de la connaissance. L’existence est même selon lui un combat sans fin pour la vérité, mais un combat subjectif, personnel, toujours à poursuivre.

Vidéo: La philosophie : Il ne peut y avoir un système de l’existence

← Article précédent: La philosophie : Ce n’est qu’au début du crépuscule que la chouette de Minerve prend son envol Article suivant: Nature et culture : L’homme est par nature un animal politique


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site