Ouvrez , c’est l’infortuné roi de France

> > Ouvrez , c’est l’infortuné roi de France ; écrit le: 23 mars 2012 par lamia

Auteur : PHILIPPE VI , en 1346

Explication

La guerre est déclarée depuis une dizaine d’années entre les rois de France et d’Angleterre. Edouard III se prétend l’héritier des Capétiens et se fait appeler «roi de France et d’Angleterre», désignant le Valois Philippe VI comme « soi-disant roi de France ». Cette guerre dynastique, semée de réconciliations et de ruptures, durera plus de cent ans. En 1346, la bataille de Crécy-en-Ponthieu est le premier véritable choc frontal entre les deux armées.

Le 26 août, le combat tourne à la déroute pour les chevaliers restés fidèles à Philippe VI. En fin de journée, le roi prend la fuite et se présente devant le château de la Broyé. Jean Lessopier, le seigneur des lieux, demande qui frappe à cette heure. «Ouvrez, ouvrez châtelain, c’est l’infortuné roi de France ! », ordonne Philippe VI, selon la chronique de Jean Froissart. « Infortuné » : la fortune, c’est-à-dire la chance, l’a abandonné. « De sorte qu’il but un coup, et aussi firent ceux qui avec lui étaient, et puis s’en partirent », ajoute le chroniqueur.
L’héritage des rois .

La supplique de Philippe VI a nourri une légende : les Valois, qui régnèrent pendant la guerre de Cent ans, étaient des rois maudits, abandonnés de tous. Englués dans les querelles d’héritage et un système féodal centrifuge, les Bourbons, successeurs des Valois, chercheront à faire de leur royaume un État centralisé. Sous la Fronde, l’enfant-roi Louis XIV, fuyant la révolte des Grands à Paris, trouva refuge au château de Saint-Germain, dans la nuit du 5 au 6 janvier 1649. On venait tout juste de célébrer la « Fête des rois » ! It aurait pu lui aussi prononcer ces mots, une dernière fois.

← Article précédent: Honni soit qui mal y pense Article suivant: Père , gardez-vous à droite ! Père , gardez-vous à gauche !


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site