Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ CITATIONS ET PROVERBES

Un soldat qui a bien dormi en vaut deux

Vous êtes ici : » » Un soldat qui a bien dormi en vaut deux ; écrit le: 26 mars 2012 par lamia

Un soldat qui a bien dormi en vaut deuxAuteur : LE DUC DE VENDOME , vers 1700-1710

Explication

le duc Louis-Joseph de Bourbon-Vendôme (1654-1712), arrière-petit-fils d’Henri IV et de la favorite Gabrielle d’Estrées, fut un général efficace et ( ourageux. À l’initiative de son lointain cousin Louis XIV, son intervention permit à un autre Bourbon, le roi Philippe V d’Espagne, de récupérer son trône en 1710. Ce roi, placé sur le trône par son grand-père Louis XIV, avait été chassé de Madrid par une coalition anglo-autrichienne lors d’un épisode de la guerre de Succession d’Espagne.



Philippe V s’étonna de trouver autant de sagesse chez ce militaire, son père ayant une très médiocre réputation. Vendôme répondit, gonflé d’orgueil (c’était son péché mignon) : « C’est que mon esprit vient de plus loin.» Le roi le fit Grand d’Espagne et prince du sang. Toujours attentif au bon moral des troupes, veillant scrupuleusement à leur repos et à leur alimentation, Vendôme était en retour vénéré par ses hommes, toujours prêts à le suivre au feu. « Un soldat qui a bien dormi  en vaut deux », expliquait-il. Voltaire estimait que ce général valait une armée à lui seul.Trop occupé à faire la guerre, Vendôme vendit son hôtel parisien. Celui-ci fut bientôt rasé pour aménager une « place des conquêtes » à sa gloire et à celle du Roi-Soleil. C’est l’actuelle place Vendôme.

Vidéo : Un soldat qui a bien dormi en vaut deux

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Un soldat qui a bien dormi en vaut deux

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles