➔ CITATIONS ET PROVERBES

Bill Viola

Vous êtes ici : » » Bill Viola ; écrit le: 30 avril 2012 par Hela modifié le 23 août 2018

Né en 1951 à New York. Bill Viola est diplômé en 1973 du College of Visual and Performing Arts de la Syracuse University. Sa première exposition personnelle a lieu en 1973. En 1995, il représente les  États-Unis à la Biennale de Venise. Il est l’un des pionniers et figures majeures de l’Art vidéo. Il vit et  travaille à San Diego.

Œuvre

Pendant les années soixante-dix, Bill Viola réalise des vidéos et complète ce travail dix ans plus tard par des installations. Il n’intervient jamais techniquement sur l’image sauf parfois au moyen du ralenti. Pour ne pas enfermer ses vidéos dans une « boîte», il projette ses images sur écrans géants. Son  œuvre est très personnelle. Il filme des amis pendant leur sommeil, un enfant qui naît, un cœur qui bat, des oiseaux de nuit, des intérieurs, des paysages… Il crée des environnements où apparaissent des objets familiers: une lampe, un fauteuil, un buffet. Il se réfère aux mystiques ou aux poètes chrétiens, bouddhistes ou hindouistes, traite de sujets universels, la naissance et la mort, la solitude, les rapports entre êtres humains. Certaines vidéos utilisent les écrans plasma, jouent sur la transparence : on peut les regarder des deux côtés de l’écran, avoir l’impression d’entrer dans son univers [The Crossing, 1996 ou Trilogy:Fire, Water, Breath, 1996). Depuis 1995, il explore le thème des passions en reprenant la composition de tableaux de la peinture ancienne dans des décors contemporains (comme The Greeting, 1995, d’après la Visitation de Pontormo, ou Emergence (2002) inspiré par une fresque de Masolino). Ses images construites et symboliques peuvent également donner lieu à interprétation psychanalytique, car il décèle les strates sous-jacentes des différents niveaux de la conscience. Selon Nam June Paik, il a su «sublimer le travail à la caméra».

Propos de l’artiste

«Quand j’ai sorti la vidéo de la boîte du moniteur, j’ai réalisé que j’avais mis un pied dans un autre monde ; que j’étais à la frontière entre d’autres mondes. C’est là que j’ai réalisé que je pourrais progresser, que je pourrais vraiment arriver à quelque chose de meilleur et que j’ai ressenti une sorte d’excitation.»

Vidéo : Bill Viola

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Bill Viola



← Article précédent: David Salle Article suivant: Jean Rustin

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles