➔ CITATIONS ET PROVERBES

Gilbert &George

> > Gilbert &George ; écrit le: 11 avril 2012 par Hela

Gilbert Proesch est né en 1943 dans les Dolomites  en Italie et George Pasmore en 1942 à Totnes Grande-Bretagne. Depuis 1967, année de leur – contre à la Saint Martin’s School of Art de Londre l’un ne va plus sans l’autre. Gilbert & George s’habillent à l’identique et partagent la même ma : atelier de Spitafields à l’est de Londres. Leur première exposition personnelle a lieu en 1968.

Œuvre.

Dans les années soixante-dix, Gilbert George, qui «détestent les divertissements», réalisent des performances, des œuvres postales ou photographiques en noir et blanc, s’exposent eux-mê- : comme «sculptures vivantes» et «sculptures chantantes» (Living Sculptures, Singing Sculptures). Ils évoquent l’alcoolisme, la déchéance et la déprime,  l’homosexualité, la scatologie, le racisme, la viole’ le chômage, la religion. À partir de 1974, leur travail provocant devient plus populaire. Ils désignent sous le terme générique de «Sculpture» l’ensemble de leur production de dessins, photographies, peintures performances, films. À la série des Gros Mots de 1977  (Bite, Baise, Pisse, Suce…), succèdent des autoportraits. des nus iconoclastes (Urinoir, 1991), des collages de figures et d’éléments symboliques. En 1990, ceux qui se veulent «les plus socialistes des artistes» présentent la série des Peintures du cosmos, de gigantesques toiles très colorées, dans le monde entier. Plus tard, ils entreprennent les séries des Naked Shit Pictures et des Fundamental Pictures: des images de merde,  de sécrétions corporelles format nature ou agrandies au microscope fleurissent sur leurs tableaux. Ils disent que dans leur œuvre « la tête, l’âme et le sexe  s’agitent pour former des combinaisons «en perpétuel renouvellement. Chacune de [leurs] images est une représentation figée de l’une de ces combinaisons». Elles répondent au but recherché: «Frapper d spectateur avant qu’il n’ait le temps de réfléchir.

Propos des artistes.

« L’art en général dit le bien, le bon, le moralement correct. Nous, nous croyons à l’ensemble du cycle : la fleur et la merde. Car tout  cela change  sans arrêt, la morale d’aujourd’hui n’est die de demain, la sexualité, les attitudes religieuses sont en révolution permanente.

Vidéo : Gilbert & George

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Gilbert & George

← Article précédent: Jochen Gerz Article suivant: Carlos Ginzburg


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site