Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
CITATIONS ET PROVERBES

Huang Yong Ping

Vous êtes ici : > Biographies > Huang Yong Ping

Huang Yong Ping - Huang Yong PingNé en à 1954 à Xiamen en Chine. Huang Yong Ping fait ses études à l’École des beaux-arts du Zhejiang à Hangzhou. En 1985, il est cofondateur du groupe Xiamen Dada (1985-1989), très actif dans l’avant- garde chinoise des années quatre-vingt. Dans le manifeste Xiamen dada est une sorte de post-modernisme, il défend un art expérimental qui mêle dada, néodada, zen et taoïsme. En 1989, Invité à participer à l’exposition «les Magiciens de la Terre» au Centre Georges- Pompidou, il décide de rester à Paris. En 1999, il partage avec Jean-Pierre Bertrand le Pavillon français de la Biennale de Venise. Il vit et travaille à Paris.

Œuvre

En 1985, Huang Yong Ping décide de peindre ses tableaux en suivant les indications d’un plateau tournant, qu’il utilise pour concevoir ses œuvres et qui, à partir de 1992, indiquera aussi le prix de celles-ci (Roulettes). En 1987, il résout la question de la modernité en art, qui divise les chinois, en lavant dans une machine Une histoire de la peinture chinoise de Wang Bowing et A Concise History of Modem Painting de Herbert Read et en exposant la pâte de papier qui en ressort. Il pratiquera désormais régulièrement le lavage de livres: «Laver des livres, ce n’est pas nettoyer la culture; au contraire, c’est la rendre plus sale» (Unreadable Humidity, 1991). Depuis 1990, Il utilise le Yijing (Livre des mutations) pour prédire œuvres et expositions.

Il suit les oracles qui lui indiquent d’utiliser les animaux dans son travail, en particulier criquets, serpents, tortues et scorpions [Pontet Théâtre du monde, 1993-1995) ou animaux fantastiques (Un homme, neuf animaux, 1999). Il se réfère à la médecine chinoise (Pattes de grue et traces de cerf, 1999). Il mène ainsi une réflexion critique sur la tradition, l’histoire, les rapports entre Orient et Occident, le multiculturalisme, les valeurs culturelles.

Propos de l’artiste

«Dès 1987, ma méthode de travail s’est progressivement orientée vers le “choix dépendant du hasard”, vers I’“oracle”, les deux systèmes consistant à minimiser le pouvoir individuel de l’artiste ainsi que la mythologie de l’art comme créativité d’un individu singulier.»

Vidéo : Huang Yong Ping

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Huang Yong Ping

https://www.youtube.com/watch?v=4stlLVPPZ5Y

Article précédent:
Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Autre Top Articles