➔ CITATIONS ET PROVERBES

Jean Olivier Hucleux

Vous êtes ici : » » Jean Olivier Hucleux ; écrit le: 13 avril 2012 par Hela

Né en 1923 à Chauny (Aisne) en France. Jean Olivier travaille d’abord comme retoucheur photo tout en s’initiant à la peinture en autodidacte. En 1965, il ouvre un stand d’objets extraordinaires au Puces de Clignancourt. En 1972, il participe à la naissance de l’hyperréalisme et signe Jean Olivier Hucleux (du nom de sa grand-mère maternelle). Il vit et travaille à Vaux-sur-Seine en Île-de-France.

Œuvre.

De 1971 à 1976, Jean Olivier Hucleux des Cimetières – de voitures, ou des tombes fleuries d’après des photographies projetées sur toile. À partir de 1971, il réalise également, à l’huile sur bois, des portraits très ressemblants de personnages, célèbres pour la plupart. Il prend pour modèles des artistes comme Jean-Pierre Raynaud (1971), des collectionneurs comme les Ludwig (1975-1976), ou les présidents Pompidou (1984) et Mitterrand (1985-19H Il vient ensuite à d’autres portraits, dessinés à la mine  de plomb sur papier, grandeur nature. Les artistes, tel  Picasso (1986), Marcel Duchamp (1987) ou Yves  Klein (1988) sont encore son sujet de prédilection. En 1989 il entreprend les Dessins de déprogrammation ou  Squares, qu’il trace à l’encre et à l’encre de Chine sur  l’envers de la toile. Il dit que déprogrammer c’est « tout  oublier, ce qu’on a pu apprendre, d’une manière ou  d’une autre, ce qu’on a vu, entendu, ce à quoi on a réfléchi […]. Tandis que nous avons tous une mémoire  dont on dit qu’elle est oubliée, il s’agit de  la faire resurgir». Chiffres, nombres et lettres y sont tracés à  l’envers – il faut aller vers «quelque chose qui est de  l’ordre de la vision». S’enchevêtrent, en un agencement qui pourrait être de l’ordre d’une symbolique   rêvée, des lignes, des schémas, des cartes imaginaires, des symboles, des diagrammes, des formes hybride

Propos de l’artiste. «Peindre, c’est donner vie à un objet, dans une peinture. On ne pense pas assez que donner vie en deux dimensions… c’est un peu  un projet insensé. C’est une affaire de concentration, mais qui va dans un sens précis.»

Vidéo : Jean Olivier Hucleux

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Jean Olivier Hucleux

← Article précédent: Huang Yong Ping Article suivant: Hundertwasser

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles