Ilya et Emilia Kabakov

> > Ilya et Emilia Kabakov ; écrit le: 14 avril 2012 par Hela

Ilya Kabakov est né en 1933 à Dniepropetrovsk en Union soviétique (Ukraine). De 1945 à 1957, il fait ses études d’art à l’École d’art puis à l’Académie V. A. Sourikov de Moscou. Dans les années soixante à quatre-vingt, il est l’un des chefs de file du milieu artistique underground moscovite et l’un des principaux fondateurs du Conceptualisme en Union soviétique. Il travaille comme illustrateur de livres pour enfants. Il expose à Paris dès 1985 ; à partir de 1988, il peut quitter l’Union soviétique et présenter son travail dans le monde entier. Il vit et travaille à Moscou, à New York et à Paris et cosigne désormais ses œuvres avec sa femme Emilia.

Œuvre

Au moyen d’écrits et d’installations conceptuelles, llya Kabakov oppose le triomphalisme du Réalisme socialiste à la réalité de la vie quotidienne. Dans ses environnements, il confronte des toiles, des objets, des photos, des collages à des textes ou à des associations sonores. Il raconte des histoires car «dans [la] tradition russe, raconter est essentiel». Il réfléchit sur la représentation et le langage, sur la fonction de l’artiste. En 1993, avec le Pavillon rouge, il représente la Communauté des États indépendants à la Biennale de Venise. Pour cette pièce, il insiste sur la coexistence masquée de deux mondes, celui des soviets et celui où règne un «chaos» incoercible. En 2003, il réfléchit sur la condition humaine de façon plus universelle: avec Emilia Kabakov, il réalise Palace of Projects, une installation-parcours qui mène le spectateur à reconsidérer son existence en empruntant les habits d’un mendiant.

Propos de l’artiste

«Le spectateur est aussi ignorant que l’artiste, et tous les deux écarquillent les yeux devant le tableau et haussent les épaules  en pensant : pourquoi ai-je – ou plutôt a-t-il – fait ça? Et leur embarras est pleinement justifié. »

Vidéo : Ilya et Emilia Kabakov

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Ilya et Emilia Kabakov

← Article précédent: Donald Judd Article suivant: Alex Katz


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site