Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ CITATIONS ET PROVERBES

Jean-Michel Sanejouand

Vous êtes ici : » » Jean-Michel Sanejouand ; écrit le: 30 avril 2012 par Hela

Jean-Michel SanejouandNé à Lyon en 1934. Jean-Michel Sanejouand fait des études à Lyon (droit), puis à Paris (Sciences-po, 1951-1954). Il ne suit pas d’enseignement artistique mais pratique la peinture dès la fin des années cinquante. Sa première exposition personnelle a lieu  en 1967. Jean-Michel Sanejouand vit et travaille à Vaulandry (Maine-et-Loire).

Œuvre

En 1962, Jean-Michel Sanejouand abandonne la peinture abstraite pour travailler sur les  formes et les matériaux. Il anticipe les démarches des artistes des deux décennies à venir. De 1963 à 1967 il réalise des Alignements de pierres, recouvre des châssis avec de la toile de bâche, du plastique ou linoléum. Il propose des Charges-objets, « mise en rapport d’objets familiers» déplacés hors situation et libérés de leur «valeur d’usage». En 1967, il intervient directement sur les lieux d’exposition avec les Organisations d’espace. Il installe des tubes métalliques dans la cour de l’École polytechnique, des outres de plastique au musée de Lund, il projette un Schéma d’aménagement de la vallée de la basse Seine, du Havre à Paris… En parallèle, il dessine au pinceau et à l’encre de Chine «des personnages le plus souvent grotesques et agressifs», les Calligraphies d’humeur. En 1978, accepte de peindre à nouveau et commence la série des Espaces-peintures. Il peint des paysages à la limite  de l’abstraction où apparaissent parfois quelque figures ou arbres. En 1986, ne subsistent plus, sur  la toile blanche, que des «masques et traces» noirs (séries des  Suite, Accord, Ensemble et Élément). Depuis les années quatre-vingt-dix, il réalise, des sculptures (Mentor, 1993), des photographies marouflées sur toile et des sculptures-peintures, représentations peintes de formes sculptées (le Gardien, 1997); il continue ainsi à questionner le sens de la représentation.



Propos de l’artiste

«Ce qu’est un tableau, je n’en sais rien. C’est ce que je cherche. Chacune de mes peintures pose la question. Je peux seulement dire qu’à mon sens un tableau, lorsqu’on le regarde suffisamment, n’est pas une fenêtre vers l’extérieur, mais une porte qui s’ouvre à l’intérieur de notre esprit

Vidéo : Jean-Michel Sanejouand

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Jean-Michel Sanejouand

https://www.youtube.com/watch?v=jBLk5Ecdr3I

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles