Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ CITATIONS ET PROVERBES

Pierre Huyghe

Vous êtes ici : » » Pierre Huyghe ; écrit le: 13 avril 2012 par Hela

Pierre HuygheNé en 1962 à Paris. Pierre Huyghe fait ses études à l’École supérieure des arts graphiques (1981-1982) puis à l’École nationale supérieure des arts décoratifs à Paris (1982-1984). Ses propositions artistiques se réfèrent principalement à l’image cinématographique. En 1997, il fonde, avec Philippe Parreno et Charles de Meaux, Anna Sanders Films SARL, une société de production de cinéma. En 2001, il représente la France à la Biennale de Venise. Il vit et travaille à Paris.

Œuvre

Pendant une première période, Pierre Huyghe réalise des photographies et des affiches et intervient dans l’espace public (Chantier Barbès- Rochechouart, 1994). Par la suite, il fait des propositions au moyen de la vidéo, de la photographie, de l’installation. Il analyse l’image cinématographique, sa relation au temps, au spectateur, à la mémoire collective. Il propose une réflexion sur les notions d’auteur, d’interprétation, de réalité et de fiction. En 1996, pour Dubbing, il filme des comédiens qui doublent un film, sans que l’on ne voie jamais l’objet de leur travail. L’année suivante, avec Multi-Language versions (Atlantic FRA/GB/D-1929), il montre les différentes versions en trois langues d’un film de l’époque du cinéma muet. Avec l’Ellipse, (1998), Il réalise un montage séquentiel à partir du film de Wim Wenders, l’Ami américain.



À vingt ans de distance, il demande au même acteur de rejouer son personnage et ajoute une scène au film, un trajet en temps réel d’un lieu à un autre. Il mêle ainsi doublement réalité, temps et fiction et précise qu’«il ne s’agit pas de référence ou de déconstruction», mais de «l’histoire d’un homme et de la représentation». En 2000, avec Dominique Gonzalez-Foerster et Philippe Parreno, il achète pour 300 euros les droits d’un personnage de manga, Ann Lee. Avec l’image de synthèse, créée par une société japonaise à destination de la publicité, de magazines et de bandes dessinés, ils réalisent des projets individuels et collectifs, racontent et animent la vie virtuelle. À la Biennale de Venise, il met en scène Ann Lee dans One Million Kingdoms. En 2002-2003, il réalise l’Exposition scintillante: acte 2, une projection de faisceaux lumineux de couleur.

Propos de l’artiste

«Pendant longtemps, le champ de l’art a été le vecteur principal de constitution (du temps libre). Mais il est entré petit à petit en concurrence avec une industrie grandissante du divertissement. L’art n’est-il qu’un aspect de cette production ou vise-t-il à produire autre chose?»

Vidéo : Pierre Huyghe

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Pierre Huyghe

https://www.youtube.com/embed/AkXrIa9aJio

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles