Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ CITATIONS ET PROVERBES

Sherrie Levine

Vous êtes ici : » » Sherrie Levine ; écrit le: 17 avril 2012 par Hela

Sherrie LevineNée en 1947 à Hazleton (Penn.) aux États-Unis. La première exposition personnelle de Sherrie Levine a lieu en 1974. Elle vit et travaille à New York.

Œuvre

Depuis la fin des années soixante-dix, Sherrie Levine remet en question les notions de chef- d’œuvre, de propriété artistique, d’œuvre originale. Elle commence par reproduire le travail de photographes comme Weston, Porter ou Evans, puis s’attaque à la peinture. Début 1980, elle entreprend une série d’aquarelles, copies de Van Gogh, de Schiele, de Monet puis de Malevitch ou de Kandinsky: elle « en avait assez d’être représentée par des hommes». Elle reprend pour le «terminer» le Grand Verre de Duchamp ou personnalise après 1985 les abstractions – bandes, chevrons ou échiquiers – de Buren, Newman, Noland… En 1990, elle peint en doré les nœuds apparents de planches de bois et conçoit ce travail comme un propos «sur la mort difficile du modernisme» (Nœuds). Plus tard, elle parodie encore dans ses sculptures aussi bien Jeff Koons (Avant- garde and Kitsch, 2002) et Georgia O’keeffe (Steer Skull, 2002) que les théoriciens Clement Greenberg et Gilles Deleuze (Répétition and Différence, 2002, un petit nain en bronze et l’autre en verre).



Propos de l’artiste

«Ce qui m’intéresse c’est l’information contenue dans chaque image et ce qu’elle nous signifie.»

Vidéo : Sherrie Levine

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Sherrie Levine

https://www.youtube.com/watch?v=1nZTDVCMgVo

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles