Léon Golub

> > Léon Golub ; écrit le: 11 avril 2012 par Hela

Né en 1922 à Chicago. Léon Golub fait ses études à l’Art Institute of Chicago (1940-1942 et 1946-1950] car il les interrompt pour servir comme sergent dans l’aviation sur le front européen). Depuis sa première  exposition personnelle en 1950, il se veut avant tout  artiste militant. En 1951, il se marie avec l’artiste Nancy Spero. Il vit et travaille à New York.

Œuvre.

Dans les années soixante, Léon Golub si proche du groupe de la Nouvelle Figuration. Il se voit  comme une sorte de reporter et proteste dans ses toiles Contre toutes les violences et les injustices. Il peint  all-over d’immenses toiles à message, états des lieux de la société contemporaine. Il fixe des archétypes de victimes, de mercenaires, de policiers et de soldats.  Il accentue la dureté de son propos en accumulant des couches de peinture, en utilisant des solvants pour les dissoudre, en raclant la toile : ainsi apparaît «comme  une image sculpturale de l’homme, ravagée et érodée mais qui conserve tout de même sa structure essentielle». Il montre «comment nous utilisons la fore; et comment les hommes sortent de leur rôle» (série; Combat, 1962-1965; Gigantomachies, Napalm et Viêt Nam 1968-1974 (à propos de la guerre du Viêt-Nam portraits Politiques 1976-1979 (images de dictateurs, de leaders politiques et figures religieuses) ou prisonniers, 1989-1992. Dans les années quatre-vingt-dix et 2000, il s’inspire de gravures anciennes, de manuscrits médiévaux mais aussi du graffiti et ure et traite de la mort, de la séparation, solitude, de la violence (Prométhée, 1998). Il montre  également des détails de ses tableaux agrandis et reportés sur des Cibachromes transparents, « les images sont comme suspendues dans le vide».

Propos de l’artiste.

«C’est quoi la réalité? Les ne violence qui ont lieu en ce moment dans la rue, aux États-Unis ou ailleurs, les assauts militaires joués et  filmés en direct ou les scénarios militaires imaginés  et joués sur les moniteurs vidéo? J’essaie de situer  mon travail quelque part dans cette confusion, ce mélange  de grandes stratégies, de spectacle à moitié stupide , ces actions licites et illicites, cette violence et cet  impact  des médias. J’essaie d’y coller le nez des spectateurs , de les faire réagir contre ça, de les faire prendre conscience, du mieux que je peux, de la réalité.»

Vidéo : Léon Golub

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Léon Golub

https://www.youtube.com/embed/C2wbFf6pc4k

← Article précédent: Andy Goldsworthy Article suivant: Lucian Freud


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site