Bernard Schultze

> > Bernard Schultze ; écrit le: 26 mai 2012 par Hela modifié le 13 février 2015

Né en 1915 à Schneidemühl en Allemagne (aujourd’hui Pila en Pologne). De 1934 à 1939, Bernard Schultze suit les cours de la Hochschule Fur Kunsterziehung de Berlin et de la Kunstakademie de Düsseldorf. De 1939 à 1945, mobilisé, ils se battent sur le front russe et en Afrique. Sa première exposition personnelle a lieu en 1947 à Hambourg. De 1971 à 1992, il enseigne à l’Académie des beaux-arts de Berlin. Il vit et travaille à Cologne.

Œuvre

En 1951, Bernard Schultze peint des tableaux tachistes. De collages en apports de matière, ses œuvres informelles deviennent vers 1957 des peintures-reliefs polychromes et suggèrent des paysages vus d’avion. En 1961, il donne naissance aux Migofs (végétaux, animaux ou humains) qui peuplent un monde inconnu et baroque, inspiré des mythes anciens. Il façonne ces peintures-objets avec du treillage recouvert de toutes sortes de matériau). Les formes organiques sont «hybrides et grotesques», tourmentées, mutilées. Elles sont« rouge couleur de sang  et violet clair des entrailles». Depuis 1970, il peint les univers imaginaires des Migofs des paysages abstraits où l’on devine des êtres de légende. D’abord peints à l’huile et en épaisseur, ils s’éclaircissent et se fluidifient, par l’usage de l’aquarelle, depuis 1987, comme si les Migofs avaient trouvé une certaine sérénité.

Propos de l’artiste

«L’artiste, […] une créature qui n’aurait pas d’yeux mais serait pourvue d’antennes très sensibles à tous les contacts, qui explorerait les alentours en quête d’êtres appartenant à la même famille et en quête aussi d’une stimulation, de quelque domaine du vivant qu’elle provienne.»

Vidéo: Bernard Schultze

← Article précédent: Juan Muñoz Article suivant: Haim Steinbach


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site